Putsch au sein du Grand Kasaï Fondation ASBL : Le Collège des Fondateurs en colère !


20 Sep

Quolibets, attaques voilées, remontrances, arrogance, tel est le climat qui règne au sein de ce que l’on peut appeler comme dissidence au sein de l’Asbl Grand Kasaï Fondation. Climat qui a été porté dans les réseaux sociaux au point de démontrer à la surface du monde que certaines personnes ont transformé ce cadre, oasis de paix et de cohésion entre filles et fils de l’espace Grand Kasaï, en une vache à lait pour assouvir leurs intérêts mesquins et égoïstes. Ce qui n’arrange pas le Collège des Fondateurs. D’aucuns ont commencé à croire qu’il s’agit d’une machination pour truander certaines filles et certains fils de l’espace Kasaï élevés en dignité. Avec l’avènement d’un Président de la République, ressortissant de cet espace, certains membres de cette ASBL ont cru que l’heure est venue pour utiliser Grand Kasaï Fondation ASBL à des fins de positionnement politique et financier. Voilà pourquoi ils ont précipité les élections de nouveaux dirigeants. Une chose que le Président sortant, élu Sénateur pour le compte de la province du Kasaï-Central, pouvait accepter, au cas où ces élections se seraient déroulées dans le respect des Statuts et Règlement intérieur qui régissent cette ASBL. 

Il s’agit d’un putsch manqué, quoi que les putschistes aient préparé en amont la violation des textes qui régissent Grand Kasaï Fondation ASBL. Ils se sont fait fabriquer d’autres statuts. En violation de l’article 33 des statuts originels qui qui exigent le quorum d’1/3 des membres fondateurs. A ce jour, après les décès, ils sont restés à 33 membres fondateurs. Le 1/3 ferait donc 22 membres au cas où une initiative de réviser les Statuts aurait été envisagée. Mais que non, les Putschistes se sont fabriqués d’autres membres fondateurs pour réviser les statuts.

Ce qui a soulevé les cheveux sur les têtes des membres fondateurs qui sont montés au créneau pour fustiger ce putsch en invitant le Président sortant, l’honorable Sénateur Dénis Kambayi à convoquer une Assemblée Générale Extraordinaire pour tirer les choses au clair.

C’est ce qui justifie la réunion convoquée le 29 août dernier par le Doyen du Collège des Fondateurs qui a rendu publique la déclaration ci-dessous.


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.