PTNTIC/Numérisation de la RDC : Augustin Kibasa très engagé pour concrétiser la vision de Fatshi !


01 Nov

Son personnel est accueillant, souriant et très hospitalier. A peine vous êtes à l’entrée de son bureau, il se tient debout pour accueillir son visiteur avec un sourire qui vous fait oublier la chaleur de la journée. Lui, c’est le fils du Lion du Katanga, Frédéric Kibasa Maliba, un homme qui a sacrifié sa jeunesse et sa famille pour l’avénement de la démocratie et d’un Etat de droit en République Démocratique du Congo et premier Président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS.


Il sied de rappeler, que c’est l’UDPS/Kibasa qui a été le premier parti politique à avoir désigné Félix-Antoine Tshisekedi comme son candidat unique de l’Opposition à la présidentielle de décembre 2018. Elle a été suivie par le Congrès de l’UDPS/Tshisekedi qui a également jeté son dévolu sur le même candidat qui a été dribblé à Genève par la boulimie tribale sous la malice du Cardinal Monsengwo. Heureusement que le destin et la Providence ont décidé, se frotte souvent les mains Me Séraphin Umba, Secrétaire Général de ce parti, nommé Directeur de son Cabinet.

De grande taille et à la voix imposante, Augustin Kibasa, puisque c’est de lui qu’il s’agit, Président de l’UDPS/Kibasa, a reçu notre Rédaction ce jeudi 31 octobre 2019 en fin de la soirée. Au menu, l’état des lieux de son Ministère et sa vision en termes des perspectives.  



Par élégance et pour éviter les polémiques avec ses prédécesseurs, il refuse d’aborder la question liée à l’état des lieux. Qu’il juge catastrophique sans vouloir entrer dans les détails. Il souhaite que l’on ne se limite qu’à sa vision du secteur.


D’entrée de jeu, le patron des Postes, Télécommunications, Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, aborde la question comme si l’entretien était préparé. Non. Il s’est agi d’une improvisation pour la première visite de notre Rédaction aux fins de lui présenter les civilités et les félicitations.


Là, il se lance dans l’eau. Il indique que la RDC enregistre un grand retard dans le domaine des Nouvelles technologies de l’information et de la communication. Même par rapport aux pays limitrophes. Cependant, a-t-il poursuivi, avec la volonté politique, surtout que le numérique est l’une des priorités de la vision du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, il est possible de faire de ce pays un grand dans le secteur. C’est ici, qu’il fait savoir qu’il a inscrit sa vision dans la construction des infrastructures pour relever le Back Born, monter sur satellite en vue de connecter tout l’espace du territoire de la RDC, surtout les milieux ruraux qui posent de sérieux problèmes. ‘’C’est de cette manière que nous allons améliorer la qualité des services et contribuer ainsi à la baisse du prix dans le secteur’’, a-t-il souligné.


Abordant la question liée à la composante Poste, Augustin Kibasa a fait observer que la poste touche directement à la population. Elle peut, par ses services, créer beaucoup d’emplois et réduire ainsi sensiblement le degré du chômage et de la pauvreté de la population congolais. La poste a une avance par rapport aux autres composantes. C’est notamment les infrastructures dont elle dispose dans tous les coins et recoins de la RDC et en dehors du pays, a-t-il indiqué comme pour dire : ‘’A ce titre, la poste constitue la plaque tournante de mon ministère en ce qu’elle peut être transformée en une banque postale et contribuer ainsi à résorber beaucoup de problèmes, aussi bien de l’emploi que du développement de la RDC’’, a-t-il déclaré.


En ce qui concerne les Télécommunications, le Ministre Kibasa a fait savoir que sa vision se situe dans le déploiement de beaucoup d’efforts, en travaillant avec les opérateurs et partenaires du secteur pour qu’ils fournissent un travail de qualité à un prix appréciable. Parce que l’on se dit que c’est important de numériser ; mais, il faut donner de l’importance à la population du numérique dans le développement du pays.


‘’Nous sommes conscients que les défis sont énormes dans le secteur ; mais, le numérique s’impose comme une évidence. Je ne doute pas que tout le monde va accompagner la concrétisation de ce noble projet et le pays en sortira grand’’, a-t-il déclaré. Le numérique comme vecteur du développement, touche à tous les domaines de la vie nationale : Finances, sécurité, éducation, …ce qui fait des PTNTIC, un ministère transversal qui lui impose de collaborer avec tous les autres départements ministériels, aussi bien au niveau national, provincial que local. D’où l’importance du Back Born : il faut que la fibre optique aille partout de manière à améliorer la qualité des services et contribuer à la baisse du prix. Un accent est mis, a-t-il souligné sur le domaine .CD qui doit être opérationnel et de manière efficace.


En rapport avec la migration de l’analogique au numérique, Augustin Kibasa a indiqué qu’il va travailler avec le Ministère de la Communication et médias de telle sorte à accélérer le processus pour ne pas être en retard par rapport aux autres pays, parce que c’est la RDC qui perd énormément, a souligné Augustin Kibasa. Pour réussir ce pari, l’Autorité Morale de l’UDPS/Kibasa souligne qu’il faut qu’il y ait un point d’impulsion pour que le tout s’intègre dans une vision cohérente telle que tracée par le Président de la République lors des Assises sur le numérique tenues à l’Hôtel Pullman à Kinshasa.


En ce qui concerne le Simbox :’’C’est une affaire sensible, laissons cette question-là pour notre prochain entretien’’. Fin de cette visite qui termine par les accolades. Dans les couloirs, c’est un des visiteurs qui témoigne :’’Ces gens sont très bien éduqués, lui et son frère Félix-Antoine Tshisekedi. Ils sont si simples et humbles que l’on ne croirait qu’ils sont Ministre et Chef de l’Etat. Ils sont venus vraiment en politique pour servir et non pour s’enrichir’’.


Dossier à suivre


La Rédaction  

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.