Pour sa toute première fois à l'intérieur du pays et au Katanga : Félix-Antoine Tshisekedi affronte la contrée la plus hostile à son pouvoir!


12 Apr

Pour sa toute première fois à l'intérieur du pays et au Katanga :

Félix-Antoine Tshisekedi affronte la contrée la plus hostile à son pouvoir!


Pour la première fois depuis son investiture en janvier 2019, le Président de la République Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO se déplace ce week-end à l'intérieur du pays. Il choisit où il sévit une véritable insécurité. Beaucoup citent Gédéon Mutanda Kyungu, ce cannibal qui avait vandalisé ce que l'on a appelé le triangle de la mort. Il ne s'était pas empêché de tuer avant de s'évader pour rentrer triomphalement à Lubumbashi accueilli comme un héros par l'Ag de l'ANR et le Gouverneur Kazembe. C'est lui que d'aucuns pensent créer ce désordre pour servir à l'épuration ethnique à l'égard des ressortissants du Kasaï, essentiellement les Lubaphones. 


Une annonce a été faite par deux notables Katangais. Même un jeune Chrétien de l'Eglise les Damans, a jeté sa Bible pour inviter les Katangais à brûler, et le motard et la moto. 

C'est dans cette contrée que Félix-Antoine Tshisekedi choisit pour effectuer son tout premier déplacement.


C'est par la ville de Lubumbashi, province du Haut-Katanga que le Chef de l'Etat va effectuer sa mission de travail avec, au programme, deux principales activités : la réunion sécuritaire et une séance de travail sur le fonctionnement de la Cité de Kasumbalesa à la frontière avec la Zambie. 


A Lubumbashi, le Président Felix-Antoine TSHISEKEDI va présider la réunion du Conseil Supérieur de la Défense avec les Officiers supérieurs des services de défense et de sécurité civils et militaires . En sa qualité de Commandant Suprême des Forces Armées et de la Police Nationale Congolaise, le Chef de l'Etat devrait faire l'état de la question sécuritaire dans le Haut-Katanga et particulièrement dans la ville de Lubumbashi en proie à une insécurité galopante. 


Felix-Antoine TSHISEKEDI ne manquera pas de prendre des mesures musclées pour mettre un terme à cette situation préoccupante.  

Cette même réunion sécuritaire pourrait se poursuivre dans une autre province, selon des sources protocolaires. 


Le Président de la République va aussi réunir autour de lui tous les responsables du Gouvernement concernés par le fonctionnement du poste frontalier de Kasumbalesa à la frontière avec la Zambie. 


Depuis quelques temps, les opérateurs dénoncent le dysfonctionnement provoqué par des longues files d'attente de gros véhicules ainsi que les nombreuses tracasseries. 

Là également, des mesures idoines sont attendues. 

Le Premier Ministre, les ministres ainsi que les responsables des régies financières sont attendus à Lubumbashi.

JCN

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.