Nommée Directeur Général de la DGRK : Mme Rita Bola accusée à tort !


28 Jun

La haine et la jalousie ont atteint leur paroxysme en RDC. Avec les réseaux sociaux, ceux qui faisaient les bruits dans les bars et buvettes, cassant bouteilles et blessant les paisibles citoyens, parviennent aujourd’hui à détruire et à blesser les vies de plusieurs personnes derrière leurs smatrphones. On peut détruire l’image d’une personne tout simplement parce que l’on ne veut pas de sa tête. Certains médias aussi se laissent entrainer dans cette campagne de sape pour des raisons bien évidentes. C’est le lieu de le dénoncer avec la campagne de dénigrement et de sape pour jeter un discrédit sur une Dame, qui a gravi les échelons pour convaincre le nouveau Gouverneur de Kinshasa à lui confier la gestion de la Direction Générale des Recettes de la Ville-Province de Kinshasa, DGRAK.

Mme Rita Bola Dula, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, a été présentée par une certaine presse en quête du sensationnel comme une inculte. Elle n’a jamais étudié. Elle a été parachutée à la tête de cette régie financière à la faveur des critères qui ne sont pas basés sur la compétence ou l’expertise.


Cette sortie médiatique largement répandue par une chaîne locale, a mis un de ses anciens professeurs sur les chevaux. Le Professeur Ordinaire, qui donne cours à l’Université de Liège et dans beaucoup d’autres établissements de l’enseignement supérieur et universitaire de la Belgique dont l’Ecole Supérieure de Gestion de Liège, Augustin Mbangala Mapapa, a piqué une crise de colère pour appeler notre rédaction en vue de démentir toutes ces allégations qu’il met sur le dos du cynisme qui caractérise certains compatriotes tout simplement parce qu’ils sont animés de la jalousie ou de la haine. Lui-même en a payé les frais à l’Institut Supérieur du Commerce de Kinshasa-Gombe où des dossiers sales ont été fabriqués pour nuire à sa personne par un groupe d’individus réfractaires au changement et au développement qu’il a apportés dans cet établissement public de l’enseignement supérieur et universitaire.

A la rédaction du Journal IMPACT NEWS, le Directeur Général de l’ISC/Gombe est formel :’’Mme Rita Bola fut mon étudiante à l’Institut Supérieur de Gestion de la province de Liège dans le Royaume de Belgique. Elle était l’unique Noire dans cette Ecole Supérieure de Gestion où j’ai donné cours. Les gens devraient arrêter avec cette campagne de dénigrement’’, s’est-il déchaîné avant d’indiquer que c’est à tort qu’elle a été jetée en pâtures. Et pourtant, poursuit-il, elle est une de meilleures têtes bien faites qui peuvent relever les défis de cette régie financière qui doit mobiliser les ressources financières au développement de la ville-province de Kinshasa, a-t-il tonné.

Le professeur Augustin Mbangala, affirme qu’il lui a donné cours durant tout son parcours académique. Dans cette institution supérieure et universitaire de Liège, il n’y avait pas de Noirs. La seule Noire était Mme Rita Bola. Ce qui a construit complètement la posture de son ancienne étudiante dont il est rassuré d’un meilleur rendement à la tête de cette régie financière, a témoigné cet homme, devenu Professeur d’universités depuis plus de 20 ans, jour pour jour.

C’est donc un de ses brillants étudiants pour qui il peut donner sa main à couper et on ne la coupera pas dans la mesure où elle a non seulement la compétence requise, mais aussi l’expérience nécessaire dans la gestion des affaires publiques et privées, a souligné le DG de l’ISC/Gombe. Le Gouvernement provincial aura donc raison de rester tranquille et de faire confiance à son ancienne étudiante dont il connait la capacité d’un bon gestionnaire.


Abordé par la rédaction du Journal IMPACT NEWS, l’entourage de Mme le Directeur Général, Rita Bola Dula, a refusé de réagir à la presse, estimant que l’unique manière de répondre à ces attaques en dessous de la ceinture est de se consacrer au travail. C’est le résultat qui pourra être le moyen approprié pour apporter un cinglant démenti à toutes ces sirènes de mauvais augure habituées à distiller du mensonge dans le but de décourager les travailleurs. Ce ne sont pas ces faux bruits qui vont empêcher le nouveau Directeur Général de la DGRK de donner le meilleur de lui-même dans le but de contribuer à la reconstruction de notre pays dans la vision du nouveau leadership du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, aussi Belgicain, sous les orientations du Gouverneur de la capitale politique de la RDC, en la personne de Gentini Mbaka Ngobila.

Silence ! Ici, on travaille, telle semble la réponse que réserve cette grande dame aux diseurs de bonnes aventures.

Anastaili Nku 

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.