Lubumbashi : Un correspondant d'IMPACT NEWS brutalement agressé à mort par les jeunes du PPRD!


12 Jun

Gédéon Elonga, Correspondant du Journal IMPACT NEWS, bihebdomadaire d'Analyses, Investigations et Informations Générales paraissant à Kinshasa, aussi journal en ligne, a été agressé ce mercredi 12 juin 2019, devant le siège du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, PPRD/Grand-Katanga, sise avenue du 30 juin dans la commune de Lubumbashi, ville du même nom, Province du Haut-Katanga. 


Son péché, s'être permis de prendre les images à l'aide de la caméra de son téléphone smartphone des scènes barbares des jeunes du PPRD, qui agressaient les passants, leur ravir leurs biens...


Il a été sauvé grâce à la bravoure d'un homme aussi fort qui n'a pas voulu le voir mourir, brûlé vif, par ces jeunes, vraisemblablement drogués qui lui avaient déjà versé de l'essence et il ne restait qu'à allumer le feu. 


C'est en lambeaux, après avoir tout perdu que ce bon Samaritain l'a conduit chez lui à la maison dépourvu de tout. Même d'un peu d'argent dans son portefeuille. 


Contacté dans ses douleurs, Gédéon Elonga réagit :" Hier, j'ai inhalé beaucoup de gaz lacrymogènes au Bâtiment du 30 juin quand je faisais mon travail de journaliste. Mais aujourd'hui cet après-midi devant la permanence du PPRD, j'ai failli mourir. Environ trente jeunes m'ont attaqué, m'ont fortement battu, m'ont versé de l'essence dessus voulant me brûler, ils m'ont pris téléphones et argent, ils m'ont déchiré les habits, simplement parce qu'à ma descente du taxi, ils m'ont vu sortir mon téléphone pour prendre les images des actes barbares et inciques qu'ils commettaient au vu de chaque passant impuissant pour les neutraliser'', réagit-il avant d'indiquer :"Quand bien même je criais que je suis journaliste avec ma carte de presse, personne n'a su me comprendre. Miraculeusement, j'ai été récupéré par un homme costaud, qui m'a acheminé jusque chez moi dans son véhicule. Je bénis Dieu pour m'avoir soutenu et sauvé la vie, parce que je voyais la mort devant moi. Je n'en reviens pas", crie Gedeon Elonga.


C'est ici que la Rédaction d'IMPACT NEWS demandé aux services compétents pour identifier ces inciviques et les traduire devant les cours et tribunaux.

Nicole Kakese

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.