Le Secrétariat général à l'environnement organise ce jeudi 04 avril 2019 une conférence de presse au jardin botanique de Kinshasa en réaction à notre article : ''Gestion des forêts : Amy Ambatobe laisse des cadavres à l'environnement''.


04 Apr

Le Secrétariat général à l'environnement organise ce jeudi 04 avril 2019 une conférence de presse au jardin botanique de Kinshasa en réaction à notre article : ''Gestion des forêts : Amy Ambatobe laisse des cadavres à l'environnement''. 


Une réunion d'urgence a été convoquée au Secrétariat Général de l'environnement et développement durable, ce mercredi 03 avril 2019 pour trouver comment parer aux révélations fracassantes de l'ONG Infos Forêts en Danger, publiées dans IMPACT NEWS dont la parution date du même jour.


En l'absence du Secrétaire Général en mission à l'intérieur du pays, le Ministre Amy Ambatobe a piqué une colère sainte pour trouver un moyen d'arrêter la propagation de ces informations qui nuiraient à sa carrière dans un régime qui s'est engagé contre les antivaleurs dans lesquelles il aurait nagé durant tout son règne.

Un Directeur, en charge des forêts, relève notre source, a été chargé pour laver le ministre élu député, au cours de ce point de presse. Est-ce que le ministre ai est-il au courant de l'argent du trésor qui sera mis au profit pour tenir cette conférence et corrompre les journalistes?


Et pourtant, toutes les enquêtes des ONG nationales qu'internationales dans le secteur des forêts accablent ce ministre passé au Parlement comme Député National.


 Il a fait menacer par son ancien Attaché de presse, Journaliste de pacotille, écrivant dans une langue proche du français, aussi engagé comme agent matriculé à ce ministère, qu'il est ancien milicien Mai Mai et qu'il va user de ses pouvoirs fétichistes pour éliminer l'auteur de ces articles qui n'est pas notre fondateur que cet homme charge. Il s'appuie sur ses relations avec le prof Diacre Néhémie Mwilanya, Dircab du Président Joseph Kabila et Coordonnateur du FCC pour aboutir à ses fins. Et pourtant, l'article publié dans notre parution d'hier, n'a été qu'un condensé des articles de l'Agence Congolaise de Presse ACP et de la radio Okapi. Des articles dont le fondement peut aussi être justifié par un rapport de Greenpeace qui accable Amy Ambatobe qui a cannibalisé les forêts congolaises.


Heureusement que la société civile est là. Elle ne va pas accepter que cet homme arrive à ses fins contre notre fondateur. En dépit des efforts fournis par son ancien Attaché de presse qui, pour justifier l'argent escroqué à son boss, pour arrêter la publication des résultats des enquêtes menées par notre rédaction, tente de faire croire à l'opinion qu'IMPACT NEWS est un pseudo-journal, qui aurait exigé de son boss un montant de 2000$ pour accéder à sa requête. Une manière de prouver à la face du monde que cet ancien pseudo-journaliste, agent au Secrétariat général de l'environnement, ne connait pas comment on acquiert l'autorisation de publication en RDC pour la parution d'un journal comme IMPACT NEWS.

Il ne s'est même pas préoccupé de vérifier si notre journal a un récépissé de déclaration de publication, renouvelé, après s'être acquitté de ses obligations vis-à-vis du fisc. Un journal dont le siège est connu et qui emploie des professionnels et non lui, autant un fonctionnaire de l'Etat et cadre dans un parti politique de malettes dont son Président, également écrivant dans une langue proche du français, a tenté de relayer ces mensonges cousus de fil blanc.


IMPACT NEWS promet de revenir sur la vie de celui qui ne peut tenir sans être attaché de presse dans un cabinet. Le dernier, c'est celui du Ministre de l'agriculture où il a été chassé pour avoir escroqué l'argent des journalistes.

Force détails dans notre prochaine publication.


IMPACT NEWS attend la tenue de cette conférence de presse au Jardin Botanique de Kinshasa, ce jeudi 04 avril 2019 pour fournir les preuves de la canibalisation des forêts congolaises par celui qui s'est servi des forces armées et du trafic d'influence au nom de Joseph Kabila pour tout brader.


Le comble, est que l'ancien Ministre de l'environnement et développement durable se plaît à se dire sans vergogne qu'il a été élu et réélu et qu'il sera nommé dans le prochain Gouvernement pour avoir contribué à la campagne de Monsieur Néhémie Mwilanya et du candidat malheureux Emmanuel Shadary.  

La Rédaction

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.