LE GUET-APENS DE LA CENI : CHASSER LE NATUREL, IL REVIENT AU GALOP


13 Feb

LE GUET-APENS DE LA CENI : CHASSER LE NATUREL, IL REVIENT AU GALOP


La Ceni a-t-elle renié sa propre règle de jeu? 


C'est le moins que l'on puisse dire en prenant le cas Jacques Kyabula, candidat Gouverneur pour le Haut-Katanga.


Tenez : à l'école de la Ceni, nous apprenons qu'on ne peut pas postuler au poste de Gouverneur, de député National ou provincial, de sénateur ou de tout autre poste public en étant à la fois dans deux partis ou regroupements politiques sans avoir au préalable démisionné dans l'un ou l'autre. 


Ceci est aussi valable pour ceux qui veulent etre candidats indépendants.

C'est ce qui, malheureusement pour les uns et heureusement pour la grande opinion haut-katangaise, est arrivé au tout nouveau riche candidat gouverneur, Jacques Kyabula Katwe ce dernier est membre du PCD jusqu'à date.


N'ayant pas démissioné du PCD, le voilà qui file à longues jambes pour briguer le poste de Gouverneur en tant que PPRD. 


La grande opinion haut-katangaise attend donc avec impatience l'invalidation par la Ceni de la candidature de ce mangeur de cuivre. 


Ainsi donc, appelons-nous la Ceni, qui se retrouve devant ce cas de figure; de faire appliquer tout simplement la loi et rien d'autre que celle-ci. 

Ainsi pourra-t-elle peut-etre redorer son blason longtemps terni par ses coups de poignard dans le dos de la population congolaise en général et des enfants du Haut-Katanga en particulier.


Analyste Électorale !

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.