La vérité se sait autour de l’affaire du détournement des USD 15 Millions des pétroliers : Le DG de TOTAL et son CF pris la main dans le sac !


11 Sep

Beaucoup d’encre et de salive ont coulé. Autour des 15 millions détournés des pétroliers. La vérité vient par les escaliers, tandis que le mensonge vient par l’ascenseur. C’est le moins que l’on puisse retenir de ce que IMPACT NEWS vient d’avoir comme révélations dans ce qui a tenté de souiller l’honneur et la réputation du Président de la République, Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

En effet, tout ne se saurait pas connu si le Directeur Général de Total RDC et son Conseiller Financier n’avaient pas laissé les traces qui ont indiqué leur culpabilité. Inutile que l’on ait cité les noms du Dircab du Chef de l’Etat ou du Conseiller du Ministre de l’Economie dans cette affaire montée de toutes pièces dans cette affaire du détournement des 15 Millions des dollars américains que le Président du parti présidentiel, Jean-Marc Kabund-A-Kabund a désigné comme la théorie du vol des deux bonbons.

C’est ici que les voix se lèvent pour demander à l’ANR et à l’Inspection Générale des Finances d’ouvrir l’œil et le bon sur ce détournement dont le Directeur Général de Total Monsieur Philippe Ebanga et son Directeur financier, Monsieur Philippe Chabert seraient pleinement impliqués jusqu’au cou.

Ces deux expats, ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour qu’en cette période où les Congolais sont tués en Afrique du Sud avec d’autres Africains pour que leurs noms soient cités loin de cette affaire alors qu’ils en maitriseraient les tenants et les aboutissants.

Ce sont de meilleurs dans le domaine de la diversion qu’ils auraient tout entrepris pour que seul le nom du Dircab du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe soit cité dans cette affaire de maffia pour salir le nom du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. En tout cas, une bave d’un crapaud qui ne peut atteindre l’éléphant dans la mesure où ce sont des tentacules de bas étage qui ne peuvent atteindre les hommes et les femmes des valeurs que cette sommité a approuvée dans la proposition lui faite par son Premier Ministre, Monsieur Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Toutefois, Vital Kamerhe, Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat a prouvé son mépris de la presse nationale pour se confier à l’hebdomadaire parisien Jeune Afrique en vue de répondre à cette sale campagne contre sa personne. Il semble que c’est le désir de sa loyale et fidèle amie Lydie OMANGA qu’elle a imposée à Félix-Antoine Tshisekedi comme Directeur de la Communication présidentielle, qui déteste les médias nationaux que Vital Kamrhe, qui alors Ministre de la presse, avait donné de l’importance aux medias de Matongé, a réussi à tourner la face aux médias nationaux pour privilégier JA qui a été utilisé par Lamuka pour descendre son partenaire. Pour qui roule Lydie Omanga ? C’est la question que d’aucuns se posent au regard de la manière de l’image de Félix-Antoine Tshisekedi qui est vendue au rabais dans les médias comme si Vital Kamerhe, son chouchou était Vice-président ou égal au Président de la République. Tous les médias proches de l’UDPS ont été éloignés de la Présidence de la République, comme si cette femme que d’aucuns reprochent une intimité coupable au Président de l’UNC, vouait une haine et tenait à ternir l’image du Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

C’est ici que l’on s’interroge pourquoi ne veut-elle pas livrer les secrets de cette campagne de sape contre son Chef dont seuls deux organes de Matonge ont été retenus alors qu’ils sont bien connus pour leur proximité avec l’ancien Speaker Kabila de l’Assemblée Nationale. Surtout que l’un d’entre eux a été sauvé de justesse de la mort par Vital Kamerhe.   

Nous y reviendrons.

Xavier Kinto  

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.