Kasaï central : Un incendie géant d'un dépôt de carburant à Kananga


30 Sep

Un dépôt de carburant a pris feu ce samedi 28 septembre dans le quartier Tshibandabanda, dans la commune de Ndesha, à Kananga non loin du carrefour Notre Dame de sept douleurs. Le feu s'est déclenché à onze heures locale et les camions anti-incendie sont arrivés environ trois heures plus tard.

D'après quelques témoins rencontrés sur le lieu, cet incendie serait dû à une collision de deux récipients (fûts) en fer lors du transvasement.

"Ces camions sont depuis la matinée stationnés dans ce dépôt et même après le débarquement. Assis, nous avons vu que la fumée cela après un coup dû à deux fûts qui ont été mal négocié", a lâché un responsable d'une bureautique.

Ce feu a pris de l'ampleur une heure après jusqu'à ravager toutes les boutiques et autres maisons de vente se trouvant au-devant du dépôt et a causé plusieurs dégâts importants des matériels notamment une centaine des récipients de carburant, des ordinateurs, des meubles et des toitures des maisons. Les jeunes du quartier ont en premier voulu en vain empêcher ce feu à progresser en utilisant des bâtons et jeu de projectiles.

Ce dépôt appartient à un particulier qui serait un grand acteur de la province du Kasaï. Toutes les activités commerciales sur ce tronçon ont été paralysées et les gens couraient dans toutes les directions.

Craignant que pareil incendie se déclare ailleurs étant donné la prolifération de l’activité intense dans la commune, les habitants des alentours ont vidé toutes leurs maisons en abandonnant des biens, "Nous vivons en insécurité ici. Notre commune est inondée de dépôts qui ne sont pas sécurisés" a alerté un deuxième témoin.

Les deux véhicules anti-incendie déployés par la Monusco et la RVA/Kananga, sont arrivés trois heures et ont à deux reprises tenté de maîtriser en vain cet incendie suite aux eaux insuffisantes qu'ils ont aspergé.

Pour protéger les biens des gens, un échantillon d'agents de l'ordre pour barrer le passage sur l'avenue Lulua et les conducteurs des engins motorisés et autres usagers sont donc contraints d’utiliser l'avenue Lusambo.

Il sied de noter que le feu est resté jusque tard dans la journée et a rendu en cendres les installations de ce dépôt.


Jean Claude Ngalamulume wa Bakamubia

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.