JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA PRESSE : FÉLIX TSHISEKEDI COMMUNIE AVEC LA PRESSE


03 May

C’est une première dans les annales de la presse congolaise. Jamais un chef d’Etat n’ a communié avec les journalistes le jour leur dédié.

Et pourtant, ce 3 mai 2019, le président de la république est venu célébrer la journée internationale de la presse à l’Hotel Béatrice devant une centaine des journalistes.

Saluant la présence du Chef de l’Etat parmi les journalistes, le président de l’UNPC, Kasonga Tshilunde a rappelé l’engagement du chef de l’Etat repris dans son discours d’investiture à savoir : promouvoir la presse et faire d’elle réellement le 4 e pouvoir.

Tout en espérant que l’avènement du président Félix Antoine Tshisekedi augure une nouvelle ère pour la liberté de presse , le Président de la corporation a dressé un tableau sombre de la presse congolaise.

Butés à plusieurs défis, les médias congolais sont à l’agonie, a indiqué Kasonga Tshilunde avant d’ajouter que ces entreprises sont en faillite, d’autres en déliquescence totale et plusieurs rédactions sont frappées par des mouvements de grève.

22 ans après la loi 002 du 22 juin 1996 portant modalités de l’exercice de la liberté de presse en RDC qui consacre aussi les aides à la presse, force est de constater que cette loi n’est appliquée que lorsqu’il s’agit de frapper la presse.

Quant à la lutte sur la dépénalisation du délit de presse, l’UNPC propose que celui -ci soit mué en faute déontologique.


Le secrétaire général de JED a , lui aussi , présenté un tableau peu reluisant de la RDC . Le dernier rapport de Reporters Sans Frontière classe la RDC 154 e sur 180 pays.

JED note que le mandat du Chef de l’Etat donne une lueur d’espoir aux professionnels des médias.

En effet , l’investiture du Président Tshisekedi avait coïncidé avec le rétablissement d’internet après 21 jours d’interruption et plusieurs médias dits d’opposition ont rouvert. Depuis, il s’observe une accalmie.

Liberté rime avec responsabilité 

S’exprimant devant les professionnels des médias, le Président de la république a réitéré son engagement à soutenir la presse et faire d’elle véritablement le 4 e pouvoir .

Pour lui, exercer le 4 e pouvoir signifie la maîtrise des droits et devoirs professionnels mais aussi et surtout l’observance de l’éthique et déontologie professionnelles. 

Tout en recevant le rapport du forum organisé en marge de cette journée, le président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo  a promis d’y apporter des réponses idoines.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.