Jean Pierre Bemba met fin à la mission de Martin Fayulu!


24 Mar

Leaders de Lamuka

Jean Pierre Bemba met fin à la mission de Martin Fayulu!


Samedi 23 mars 2019, la coalition formée à Genève sous les astuces du Cardinal Monsengwo qui a préparé avec doigté le passage en force de Martin Fayulu comme candidat unique de l'Opposition a procédé à son évaluation. Cette évaluation a été sanctionnée par une conférence de presse. La lecture de celle-ci démontre noir sur blanc que si Monsengwo est l'Autorité Spirituelle de cette plateforme, Jean-Pierre Bemba en est l'autorité politique, tandis que Moïse Katumbi semble jouer le rôle du financier du groupe. 


Freddy Matungulu et Adolphe Muzito ont donné l'impression d'être de simples greffes ou animateurs. 


C'est la dernière question d'une consœur de l'Europe qui démontre que la mission de Fayulu est finie. ''Fayulu reste dans Lamuka dont la structure vous sera présentée'', réagit Jean Pierre Bemba qui a difficile à confirmer Martin Fayulu comme le ledear de Lamuka. Bemba s'obstine à se laisser bouffer les pions. C'est avec raison que notre confrère le Nantais avait traité Fayulu ''d'un missionné''. 


Longtemps, Martin Fayulu avait été appelé par ses très proches de l'Opposition à consolider son aura et son encrage national après l'élection du 30 décembre qui l'a placé en 3ème position. Surtout lorsqu'il faut considérer l'égoïsme de ceux dont il a exploité les bases pour se faire un nom.


Mission accomplie, il lui a même été interdit de répondre même aux questions des journalistes lors de cette conférence de presse. Tu les questions ont été laissées à Jean-Pierre Bemba. 


Cet abandon semble la conséquence de l'alignement de la CENCO dont Fayulu se servait de résultats montés de toutes pièces par les tourayas offerts par les firmes occidentales à la CENCO pour provoquer une insurrection qui n'a pas réussi. 


Mais ce 24 mars,

Moïse Katumbi semble avoir adouci sa position face à Félix Tshisekedi. Plus de critiques acerbes. Il a rejoint les rangs de la base de ceux qui ont fait de lui leader de l'Opposition: cadres de l'Ensemble dont Delly Sessanga, Diongo, André-Claudel Lubaya, José Endundu et Antoine-Gabriel Kyungu Wa Kumwanza. Ils avaient déjà donné le ton en apportant leur soutien à Félix-Antoine Tshisekedi. Il ne restait que quelques nostalgiques de période ''des dons de Moïse'' habitués à la corruption transformée en gratitude et générosité de l'ancien Gouverneur du Katanga.


''En parlant de Félix, Katumbi mesure ses propos. Il est tempéré'', commente notre confrère, l'Ouragan FM.


A la conférence de presse qui a suivi la fin des travaux de la coalition Lamuka samedi à Bruxelles, le leader d’Ensemble a clairement rappelé que Félix Tshisekedi était son frère avec qu’ils ont mené de bons combats, fait remarquer le même confrère.


« Le communiqué est très clair. Félix est un frère. Je l’ai accompagné jusqu’à Genève. Et à Genève, on avait choisi Martin Fayulu pour être le candidat. Et nous nous sommes battus pour ça », a-t-il souligné.


Pour une certaine opinion, l’attitude de Katumbi vis-à-vis de Tshisekedi est dictée par la position de Kyungu et tous les ténors de sa plateforme qui ne sont pas prêts aujourd’hui à faire la guerre à Félix Tshisekedi.


Pour un activiste des droits de l'homme spécialisé dans les ressources naturelles, Moïse Katumbi n'est pas sincère. ''Je ne crois pas en sa sincérité. Il est coincé par la position de Kyungu, Muyambo et Mwando qui ont des bases naturelles sans monnaie. Il sait aussi que Sasanga, Lubaya, Diongo, Diomi vont rejoindre Fatshi s'il s'entête à soutenir Fayulu et Lamuka. Sinon, l'homme est un bon rancunier qui n'accepte pas la contradiction et l'échec'', souligne-t-il.


Cet activiste enfonce:"Des membres AR et Ensemble de l'ex-Katanga avec lesquels j'ai échangé hier et ce matin ne sont pas d'accord de continuer dans une plateforme politique appelée Lamuka. Katumbi le sait très bien", a-t-il fait savoir dans un échange dans les réseaux sociaux.


Un député national qui vient d'être réélu pour la troisième fois, engagé dans la lutte contre la corruption est très tranchant vis-à-vis de l'ancien Gouverneur du Katanga. Pour l'honorable Kitenge, puisque c'est de lui qu'il s'agit :" Moïse Katumbi serait pire que Kabila. ''Je suis heureux de lire ça maintenant. Je n'ai jamais cru en ce monsieur et j'étais très mal à l'aise lorsqu'il avait réussi à convaincre le vieux Tshitshi à faire sa plaidoirie quand il était revenu au pays. Et je comprenais pas comment les gens peuvent détester JKK et aimer ce monsieur !'', s'est-il exclamé avant d'avancer:"Heureusement pour la RDC que ce n'est pas son substitut qui a gagné. Maintenant j'ai peur qu'il ne réussisse à embobiner Fatshi. Surtout je redoute que les Américains ne l'amènent dans leur gibecière à Fatshi. Car c'est leur allié et ils auront tout fait pour l'installer au pouvoir, mais JKK a chaque fois déjoué leur stratégie'', a commenté cet élu double de sa qualité d'homme de Dieu.


''En affaires, il est sans âme ce monsieur et les USA ont besoin des gens comme ça'', a-t-il révélé.

Nicole Kakese

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.