Innovation du Ministère Délégué aux Affaires Sociales en charge des personnes vivant avec handicap : Voici le cheval de bataille de Me Irène Esambo !


14 Sep

Depuis l’accession de la RDC à la souveraineté nationale et internationale, il n’a jamais existé un Ministère devant s’occuper essentiellement et principalement des personnes vivant avec handicap ou vulnérables. Et pourtant, la Constitution en son article 49 recommande :’’La personne du troisième âge et la personne avec handicap ont droit à des mesures spécifiques de protection en rapport avec leurs besoins physiques, intellectuels et moraux. L’Etat a le devoir de promouvoir la présence de la personne avec handicap au sein des institutions nationales, provinciales et locales. Une loi organique fixe les modalités d’application de ces droits’’. 

Il a fallu l’avènement du 5ème Président de la République pour que l’on puisse passer à l’application de cette disposition constitutionnelle.

Un choix judicieux de Félix-Antoine Tshisekedi

Le dernier report pour nommer la liste apportée par le Premier Ministre a été justifié par manque de la représentation de la personne vivant avec handicap et de certaines provinces. 

Et le choix du Chef de l’Etat a été opéré sur la personne qu’il faut à la place qu’il faut. Une activiste des droits de l’homme, spécialement dans la lutte contre les violences sexuelles et celles liées au genre. Elle est connue pour son engagement en faveur des droits de la femme et des personnes vivant avec handicap. Une Chrétienne engagée, craignant Dieu dont la vie a été un véritable témoignage de ce dont Dieu est capable.

Oui, son élévation ou sa nomination est une preuve de la main de Dieu dans la vie de celui qui Le craint, affirme son frère en Christ de l’Aumônerie universitaire protestante où elle est engagée depuis son jeune âge. Avocate de profession, Irène Esambo Diata est une référence avérée dans la société civile congolaise spécialement dans la défense et prise en charge des questions sur les violences sexuelles et violences basées sur le Genre. 

Elle est la Directrice du Centre d’Etudes sur la Justice et la Résolution 1325 CJR en sigle. Un Centre qui a pour mission de proposer des réformes dans le secteur de la sécurité ainsi qu’à assurer avec succès l’inclusion d’une parité hommes-femmes dans les politiques gouvernementales en matière de police, justice et de la société civile. Le CJR est aussi membre actif d’un réseau panafricain de femmes d’Awanich.

Irène Esambo Diata est Doctorante en Droit de l’Université de Kinshasa.

Cheval de bataille

Intégrer la personne vulnérable ou vivant avec handicap dans la société, par son acceptation, aussi bien par la communauté que par elle-même, tel est le cheval de bataille de Son Excellence Me Irène Esambo. Son mandat est placé sous cet idéal et elle ne voudrait pas que ce soit un Ministère d’assistance sociale aux personnes vulnérables ou vivant avec handicap.

Une dimension qui ne saura être intégrée que par des ateliers de formation qui seront organisés pour les personnes vulnérables et vivant avec handicap. Celles-ci doivent s’accepter et se faire accepter par la société toute entière. Là aussi, il y a lieu de souligner qu’il n’y a que Dieu qui peut aider quelqu’un à s’accepter et à s’adapter à sa situation pour mériter la confiance de soi et de son entourage.

Ces ateliers vont également concerner la représentation de toutes les couches sociales de manière à ne pas considérer les personnes vivant avec handicap comme des déshérités de la communauté.

Réjouissance dans la communauté des handicapées

Les personnes vivant avec handicap dans la région de Beni ont salué la nomination de Madame Irène ESAMBO comme ministre déléguée chargée des personnes vivant avec handicap. KAMBALE JAGWARE, un des syndicalistes pour les personnes vivant avec handicap, abordé par la presse à Beni a indiqué avec joie qu’il s’agit d’une innovation jamais vécue depuis l’indépendance de la République Démocratique du Congo, RDC. « Aujourd’hui nous sommes fiers, même au niveau de l’intérieur quand nous avons une représentante qui doit nécessairement exposer nos difficultés. Ce n’est pas à dire qu’elle est là uniquement pour les handicapés de Kinshasa. C’est pour la première fois depuis que le pays a eu l’indépendance. Vraiment je vois le président Félix-Antoine Tshisekedi est le Président qui a eu l’idée d’associer tout le monde. Nous voyons ça comme une innovation », s’est réjoui KAMBALE JAGWARE, tout en ajoutant : « Vous êtes sans ignorer que l’article 49 stipule que l’Etat a le devoir de protéger les personnes du troisième âge  et celles vivant avec handicap. 

Voilà un Président qui respecte maintenant la Constitution. Le milieu comme Kasindi, il n’y a pas un centre pour handicapés. Tout ça ce sont des difficultés que nous devons expliquer à nos autorités ».


Joachim Dikanda



Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.