Inaugurant la première conférence de presse de 2019 : Dr Mark Bristow, toujours optimiste !


29 Jan

Inaugurant la première conférence de presse de 2019 :

Dr Mark Bristow, toujours optimiste!

2009-2019, dix ans, jour pour jour, depuis que Kibali est installé. Au cours de ses dernières dix années, cette entreprise a répondu à l’appel de l’ancien régime qui avait pour Programme, les Cinq Chantiers de la République : ‘’Emploi, Infrastructures de base, Santé, Education, Accès à l’eau et à l’électricité’’.

Kibali Goldmines SA (Kibali) qui est une société de coentreprise dont l’actionnariat se décline ainsi: 45% de Barrick, 45% d’AngloGold Ashanti, et 10% de la Société minière de Kilo-Moto (SOKIMO), a répondu à cet appel en s’inscrivant dans cette vision à tel point qu’il a produit seul l’énergie électrique mise à la disposition du peuple ; a engagé plus de 10 000 agents, personnel propre comme de ses sous-traitants, tout en luttant contre les maladies récurrentes trouvées dans cette région (Sida et malaria) dont le taux a sensiblement diminué depuis son installation en 2009 où la cité de Doko-Durba n’avait que 20.000 personnes. Aujourd’hui, c’est plus de 500.000 habitants à Doko.

La mine a été développée et est exploitée par Barrick, d’abord Randgold Ressources qui a fusionné avec Barrick.

Respect de la tradition

Même devenu Barrick, Kibali a gardé sa tradition. Celle de rendre compte tous les quatre mois au public à travers une conférence de presse qui réunit, Journalistes, décideurs et bénéficiaires des actions de Kibali en RDC en vue de faire le point des avancées, recueillir les observations en vue d’améliorer son rendement.

Cette tradion a été respectée ce lundi 28 janvier 2019, au même endroit, salle de conférence Virunga de l’Hôtel Memling dans la commune de la Gombe à Kinshasa.

Record

En effet, la mine d'or de Kibali a produit 807,251 onces d'or en 2018, bien au-dessus de son objectif de 750,000 onces et 35% supérieur à sa production de l'année précédente. Cela a été réalisé grâce à l'accroissement réussi de la production de la mine souterraine et une amélioration constante de la récupération de l'usine de traitement ainsi que celle de l’alimentation.

C’est Dr Mark Bristow, Président Directeur Général de Barrick et Président du Conseil d’Administration de Kibali Goldmines qui le dit au cours de la conférence de presse tenue à Kinshasa. Pour lui, la production record est due au puits qui opérait à capacité pleine et à l'optimisation du système de manutention des matériaux souterrains qui fait de Kibali le leader dans l'automation des mines d'or en Afrique.

Malgré le niveau d'activité élevé, la mine a enregistré son meilleur record en matière de sécurité de travail à ce jour. Kibali n’a enregistré aucun accident avec perte de poste au quatrième trimestre et aucun incident environnemental significatif. Bristow a déclaré que la mine continuait de compenser l'impact environnemental de ses opérations grâce à des projets tels que les 10,130 arbres indigènes plantés sur le site l'année dernière, ainsi que la mise en œuvre des initiatives de biodiversité. Sur le plan de la santé, les taux de prévalence du paludisme et du VIH ont continué à baisser et étaient respectivement à 12.9% et 2.8% à la fin de l'exercice.

La réinstallation de 1,478 familles du site de Gorumbwa à un nouveau village a été réalisée avec succès, permettant le développement de la prochaine mine satellite dans le plan de la mine. En outre, la poursuite de l'exploration des cibles avancées au tour de la mine a permis de découvrir de nombreuses possibilités de remplacement des réserves le long de l’orientation KZ et autour de KCD.

Dr Mark Bristow a fait remarquer que la philosophie de Kibali sur le partenariat continuait à faire prospérer l'économie locale, avec $39 millions payés aux entrepreneurs congolais au cours du dernier trimestre de 2018 seulement. C’est ici qu’il a indiqué : ‘’Notre engagement envers la RDC, démarré il y a 10 ans lorsque Randgold a commencé à développer Kibali, ne s’est pas amoindri, et sous la nouvelle bannière de Barrick, nous comptons continuer à apporter une contribution significative et croissante à l'économie du pays et à débloquer de la valeur additionnelle pour nos parties prenantes’’


Kibali


Soulignons que la mine de Kibali, située en République Démocratique du Congo, est l'une des plus grandes mines d'or d'Afrique. Elle comprend une mine à ciel ouvert intégrée et une exploitation souterraine ainsi qu'une usine de traitement de 7.2mtpa. Le premier lingot d’or a été coulé en 2013 à partir des opérations à ciel ouvert et la mise en service de l'opération souterraine complète a été achevée à la fin de 2017.

Kibali se trouve dans le nord-est de la RDC, à environ 220km à l'est de la capitale de la province du Haut Uele, Isiro, à 150km à l'ouest de la ville frontalière ougandaise d'Arua et à 1,800km du port kenyan de Mombasa.

En rapport avec de Barrick, il convient de retenir que c’est depuis le 1er janvier 2019, qu’un nouveau Barrick est né de la fusion entre Barrick Gold Corporation et Randgold Resources Limited. Les actions de la nouvelle entreprise se négocient à la NYSE (GOLD) et à TSX (ABX).

La fusion a créé le géant mondial du secteur aurifère, qui détient cinq des 10 principaux actifs aurifères du niveau 12 du secteur (Cortez et Goldstrike au Nevada aux États-Unis (100%);Kibali en RDC (45%); Loulo-Gounkoto au Mali (80%) et Pueblo Viejo en République Dominicaine (60%)) et deux autres avec le potentiel de devenir des actifs aurifères de niveau 12 (Goldrush/Fourmile (100%) et Turquoise Ridge (75%), tous deux aux Etats-Unis).

Avec des opérations et des projets miniers dans 15 pays, dont l'Argentine, l'Australie, le Canada, le Chili, la Côte d'Ivoire, la RDC, la République Dominicaine, le Mali, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Pérou, l'Arabie saoudite, le Sénégal, les États-Unis et la Zambie, Barrick enregistre le plus bas coût total3 de trésorerie parmi ses homologues seniors dans le secteur aurifère4 et un portefeuille d'actifs diversifié, positionné pour la croissance dans de nombreux districts aurifères les plus prolifiques au monde.

Retenons cependant que la réinstallation de Gorumbwa est presque terminée. Le projet d’huile de palme toujours en attente dû au climat d’investissement prévalant. Le remboursement de la TVA continue en vertu de l’accord signé. Mais la mise en œuvre des compensations fiscales convenues pose de sérieux problèmes. Voilà pourquoi Kibali privilégie la poursuite du dialogue avec le Gouvernement congolais sur le Code minier promulgué au mois de mars dernier par le Chef de l’Etat.

En rapport avec les prévisions de 2019, Kibali entend optimiser l’automatisation de la mine souterraine et augmenter encore la livraison des minerais de la Mine Souterraine ; poursuivre le perfectionnement professionnel pour les membres de la direction et les techniciens congolais

Poursuivre le développement de notre équipe de direction ; Collaborer avec le Gouvernement et les institutions de la RDC pour résoudre les questions en suspens ; Résoudre le problème persistant de la TVA et d’autres créances fiscales ; Développer des programmes économiques alternatifs dans les régions de Watsa/Durba et amplifier notre partenariat avec le gouvernement provincial ; Continuer à explorer les réserves additionnelles pour remplacer celles qui s’épuisent ; Collaborer avec le Gouvernement et l’Industrie pour un Code minier plus compétitif.

La deuxième et dernière phrase du développement de Kibali, qui a conduit à la mine de fonctionner à plein rendement en 2018, est terminée et représente un investissement de plus de 2,7 milliards de dollars sur une période de huit ans.


Mine Souterraine

Poursuite de la transition réussie à la gestion interne au troisième trimestre avec des normes d’exploitation minière souterraine de première classe


Projets de développement économique local

Uélé COOPEC a reçu 63 967 USD en remboursements (CDA) ; Le magasin des sœurs Lagae a généré un chiffre d’affaires de 9 698 USD (T4) ; la guesthouse des sœurs Tabitha a réalisé 6 775 USD de ventes au T3.


En rapport avec l’agro-industries… fourniture à Kibali

Production d’œufs : 182 959 œufs produits des projets communautaires important ; 13 projets à petites échelles d’élevage des porcs avec 340 têtes dans la communauté et 7 T de viande de porc vendue (GCS et la communauté)

Projet caco

116 400 plants transplantent sur une estimation de 98 ha. Cela amène la superficie totale plantée de cacao en 2018 a 185 ha.

34 pépinières établies dans la communauté et de nouveaux semis en croissance, en attente de transplantation pendant la saison des pluies.

Le programme d’investissement comprenait l’usine métallurgique, une centrale hydroélectrique et une centrale thermique de secours, la construction de l’installation de stockage des résidus miniers, la relocalisation de villages, l’exploitation à ciel ouvert et toutes les infrastructures partagées.

Le programme d’immobilisation est principalement axé sur le développement de la mine souterraine et comprend un système à double rampe et puis vertical ainsi que deux centrales hydroélectrique.


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.