Halte à la haine tribale


22 Jan

Halte à la haine tribale L'appel à la prise en charge du peuple congolais pour récupérer sa victoire volée par Kabila fait par Monsieur l'Abbé Nshole et Martin Fayulu se traduit par l'agression, le massacre des Balubas que même Tshisekedi Tshilombo Félix Antoine ne connaît pas et non contre les institutions de la République.

Hier, devant le siège provincial du MLC, j'ai vu un militant de Fayulu en furie administrer des coups de bâtons à un mototaximan qui a eu la malchance de passer devant eux, lorsqu'ils manifestaient.

Le génocide conçu à Genève semble prendre le zèle dans l'indifférence de tous, voire de la communauté internationale qui attend venir compter les morts.

Je me fais vulgaire:

En 2003, Kabila a signé un deal avec Jean Pierre Bemba à l'hôtel Cascade en Afrique du Sud, pour le partage du pouvoir: Kabila Président, Bemba Premier Ministre : je n'ai pas vu une haine ou des agressions contre les Bangala.

En 2006, Kabila a signé un deal avec Antoine Gizenga et Nzanga Mobutu pour le partage du pouvoir: Kabila Président, Gizenga Premier Ministre et Nzanga Mobutu Vice-premier ministre: je n'ai pas vu des attaques ou agressions contre les Band Band ou les Bangala.

Si Félix Tshisekedi a signé un deal, je me veux, me fais vulgaire et me comporte comme ceux qui le croient, pourquoi doit-on s'attaquer aux Balubas ? 

Il est temps que Martin Fayulu et Abbé Nshole orientent leurs actions et leurs attaques au lieu de s'attaquer aux innocents.

Le sang de ces innocents que l'on fait couler, tombera sur eux, essentiellement et sur leurs progénitures.

En plus, Fayulu est Chrétien et membre d'une même église que Tshisekedi. Nul ne peut dire qu'une chose arrivé sans que l'Éternel ne l'ait permis. Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu et de ceux qui sont appelés selon Sa volonté. 

Pourquoi Fayulu ne peut pas rendre grâces a Dieu pour ce qui lui est arrivé et qui l'a hissé aux firmaments de la gloire en l'absence des ''deux poids lourds''?

J'attends l'appel au calme des leaders et abbés de l'espace Bandundu.

L'ennemi se réjouit quand il observe comment nous nous nous tuons.

Quand il fallait préparer les électeurs à voter pour lui, il les a appelés à s'opposer à la mav. 

Quand il fallait former les témoins, il a préféré boycotter sans le dire les élections avec la mav et aujourd'hui, on réclame une victoire en tuant les Congolais dont certains ont cru en Fayulu et ont voté pour lui.

Au lieu de bien monter la requête, il l'a laissée à la merci d'un rejet pour y avoir placé des demandes contradictoires, croyant que l'église catholique pourra le faire chef avec des observateurs arabes que moi je n'ai pas vus.

https://youtu.be/MDX0IIMBE58

Halte à la haine tribale



Joël Cadet NDANGA

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.