Grand Kasaï Fondation ASBL : Denis Kambayi s'oppose à la convocation de l'Assemblée Générale Élective et sait le Parquet Général de la Gombe


05 Mar

Grand Kasaï Fondation ASBL :

Denis Kambayi s'oppose à la convocation de l'Assemblée Générale Élective et sait le Parquet Général de la Gombe


Etat de droit. Beaucoup semblent ne pas être prêts. Un Etat où tous sont égaux devant la loi et soumis aux textes qui régissent leurs actions. 


C'est le moins qu l'on puisse dire au regard du comportement du Président intérimaire du Grand Kasaï Fondation ASBL, Monsieur Raphaël Kassongo qui viole constamment les Statuts et Règlement Intérieur qui régissent cette ASBL et la loi y relative.


Le Comité sortant que dirige Denis Kambayi Tshibumbu, Gouverneur sortant et en course du Kasaï-Central finit son mandat le 29 mars prochain. Entre temps, Monsieur Raphaël Kassongo convoque une Assemblée Générale Élective pour ce 09 mars 2019, en lieu et place du Président présent en République Démocratique du Congo, mais appelé à d'autres charges à Kananga .


Cette convocation non seulement qu'elle viole les Statuts, mais aussi et surtout qu'elle porte préjudice au mandat de Monsieur Denis Kambayi qui n'a pas encore pris fin. Et c'est lui, en principe et conformément aux textes régissant cette ASBL qui peut convoquer pareille Assemblée, vu l'objet retenu à l'ordre du jour, à savoir ''L'élection du nouveau Comité National''.


Voilà pourquoi, se sentant lésé et absent de Kinshasa, le Président du Grand Kasaï Fondation ASBL a chargé son avocat pour saisir le Procureur Général près la Cour d'Appel de Kinshasa aux fins de s'opposer à la tenue de cette Assemblée Générale qui ne pourrait bien se tenir qu'après le 29 mars prochain.


Sans attendre, Me Paul Ngandu Lubembu, ayant reçu la procuration spéciale, a déposé auprès du Procureur Général près la Cour d'Appel de Kinshasa/Gombe, ce 05 mars 2019, une plainte pour abus de confiance et violations flagrantes des dispositions statutaires du Grand Kasaï Fondation ASBL contre Monsieur Raphaël Kassongo et consort.

Étant donné que tout le monde aspire à un Etat de droit, l'on espère que la justice fera son travail pour nous éviter ces attitudes qui ont plongé la RDC dans l'enfer.

Dossier à suivre.

Mfumu Tshidemba

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.