Escroquerie et trafic d'influence : Les membres de la Fondation Félix-Antoine Tshisekedi de Lubumbashi recherchés par le Parquet de Lubumbashi!


10 May

L'Etat de droit en marche. Ce n'est plus le temps où certains quidams pouvaient se permettre d'user ou d'abuser du nom du Président de la République pour se taper de l'argent ou certaines faveurs. Ce temps est révolu. C'est ce que l'on peut retenir du mandat d'amener lancé contre les membres de la Fondation Félix-Antoine Tshisekedi, section du Haut-Katanga, qui se sont accordés le mandat et la qualité de mener une mission d'enquête au sein de l'entreprise Ruashi Mining basée à Lubumbashi. Quel culot? Cette bande que l'on peut qualifier d'escrocs s'est fixé comme objectifs de cette mission:" Recueillir les informations utiles auprès de toutes les parties prenantes (Directeur Général, Directeur des Ressources Humaines et la Délégation Syndicale) dans la grogne qui a eu lieu à la société Ruashi Mining à partir du 18è jour du mois d'avril de l'année en cours, laquelle a entraîné la suspension de certains travailleurs. Et, de deux, présenter, s'il échait, les doléances au nom de certains travailleurs''


Pour décourager pareils comportements qui ont conduit le pays dans le gouffre où il se trouve aujourd'hui, avec toutes les associations aux noms d'oiseaux qui avaient fait surface avec l'avènement de Joseph Kabila ou sa femme Olive Lembe, d'abord et ensuite avec Félix-Antoine Tshisekedi et son épouse, ensuite, le Parquet Général de Lubumbashi vient de lancer un mandat d'amener contre tous ceux qui étaient chargés par cet ordre de mission aux fins de comparaître par devant lui et répondre dès infractions d'escroquerie et de trafic d'influence.

Ci-dessous l'ordre de mission et le mandat d'amener.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.