COMMUNIQUÉ DE PRESSE NUMÉRO 004/LICOF/07/PN/19


19 Jul

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NUMÉRO 004/LICOF/07/PN/19

_________________________


OBJET: Désignation de Tambwe Mwamba comme candidat président de la chambre haute. 


Poursuivi pour crimes contre l'humanité, Alexis Tambwe Mwamba ne peut être à la tête du Sénat congolais. 


De ce fait, la Ligue contre la Corruption et la Fraude " LICOF " en sigle, s'insurge contre la désignation par le Front Commun pour le Congo, "FCC", du candidat président Tambwe Mwamba à la tête du Sénat Congolais. 

Après avoir désigné le sieur Tambwe Mwamba comme potentiel président de la chambre haute du Parlement, Monsieur Joseph Kabila vient de démontrer à la face du monde qu'il n'a jamais aimé le peuple congolais ainsi que la RDC. 

Il est juste un mercenaire utilisé par les ennemis de la RDC, pour maintenir cette dernière dans la corruption, l'instabilité politique et le pillage de ses ressources naturelles. 

Pour preuve, il désigne le sieur Alexis Tambwe Mwamba, que le vaillant feu Mzee Laurent Désiré Kabila, avait publiquement traité d'aventurier, et qui est surtout connu mondialement pour son implication dans les crimes graves contre l'humanité et crimes économiques, notamment sous Mobutu et pendant qu' il était en rébellion menée par le RCD/Goma.

Alexis Tambwe Mwamba avait revendiqué l'abattage de l'avion commercial au-dessus de la ville de Kindu en 1998, qui transportait plusieurs personnes civiles, notamment des femmes, des enfants et des malades. 

Durant le régime de Joseph Kabila, Alexis Tambwe Mwamba est celui qui avait systématiquement enjoint les procureurs généraux et juges, pour qu'ils arrêtent, détiennent et condamnent opposants, journalistes et activistes des droits de l'homme, qui exigeaient le respect de la Constitution et la tenue des élections transparentes, démocratiques et crédibles à la fin du dernier mandat de Joseph Kabila. 

La LICOF monte au créneau et dénonce cet énième complot politique contre le peuple congolais et la République démocratique du Congo, dont l'auteur moral est Joseph Kabila.

Eu égard à ce qui précède, la LICOF recommande, 

Au Président de la République, Félix Tshisekedi, de refuser d'installer un criminel à la tête du Sénat, qui est la deuxième institution du Pays, car il est le garant du bon fonctionnement de toutes les institutions du Pays. Son prédécesseur le faisait aussi, quand il n'y avait pas unanimité sur une candidature. La jurisprudence l'oblige.

Au Peuple Congolais et à la communauté internationale, de barrer la route à ce monsieur considéré comme criminel, en ne reconnaissant pas sa légitimité ainsi que tous les membres de son bureau qui sera composé. 

Aux Sénateurs, de faire preuve de maturité politique pour une fois, en votant utile et en refusant la corruption tant décriée par tout le peuple congolais. 

Enfin, la LICOF attire l'attention de tout le monde que Tambwe Mwamba fait l'objet des poursuites judiciaires concernant les victimes du crash d'avion de Kindu, dont il est l'auteur déclaré.


Fait à Kinshasa, le 18 Juillet 2019.


Pour le Président National

OSCAR Rashidi empêché, 

Le Secrétaire général 

Maître Serge Muteba

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.