Accusé de couvrir les maffieux de Kinshasa : Le Révérend Mpoy rate l’occasion de se taire !


20 Jun

La chikwange est un domaine privé des Bateke. Comme pour dire que chaque domaine a ses experts. On ne s’improvise pas spécialiste dans un domaine. Que non. Le Révérend Mpoy Kabima, du Ministère ‘’Image de l’Eternel’’ s’est fait accorder les services d’un mercenaire pour répondre à notre article publié dans la dernière édition n°573 du 14 juin 2019.

Le droit de réponse est transmis par email, sans sceau, ni signature. Un tract dont la Rédaction pouvait refuser sa publication. Mais elle le fait juste pour démontrer les limites dans l’art de faire les choses dans le chef du Cabinet du Président de l’Assemblée provinciale. D’abord en violation du Code d’éthique et de déontologie du journaliste congolais, ce tract est publié dans des médias non concernés par la querelle sous forme d’une mise au point, largement partagé dans les réseaux sociaux. Certainement que le Cabinet du Président de l’Assemblée Provinciale a cherché comment justifier tirer profit de cette occasion pour davantage saigner à blanc la caisse de l’APK. 


L’article par nous publié, n’a trouvé aucune réponse, ni en termes du nouveau scandale que constitue ce nouveau pasteur, ni en la visite du nouveau partenaire de son église Abed Chatour qu’il a reçu et qui a offert un agape aux participants du culte.

Plus grave, le Cabinet du Président de l’Assemblée Provinciale affirme dans le même document : ‘’Le Président de l'Assemblée Provinciale de Kinshasa, le Pasteur Godé Mpoy n'a jamais attribué un marché d'achat à crédit des véhicules des députés provinciaux à la société SOKIN. Que cela soit pris pour dit’’, note ce que l’on appelle ‘’Droit de réponse’’. 

Contradiction : ‘’ Il faudrait rappeler que plusieurs concessionnaires avaient proposé leurs offres aux députés et que la Société SOKIN a été, la seule qui était la mieux disante en termes de prix et qualité de service’’.

Une honte dans la mesure où l’on connait comment il s’est déroulé ce marché lorsque le Cabinet insiste : ‘’Donc, faut-il le noter, qu'il n'a jamais eu un marché public à l'APK, bien au contraire, il y a eu un montage financier où chacun des députés achète des véhicules à crédit’’.

Ci-dessous les déconfitures du Cabinet du Pasteur-Président Mpoy qui ont déjà été dans les réseaux sociaux.

La Rédaction 

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.