8 mesures économiques du Gouvernement que la Fec conteste : Albert Yuma remis dans ses souliers !


10 Feb

8 mesures économiques du Gouvernement que la Fec conteste :

Albert Yuma remis dans ses souliers !


Le Président de la Fédération des Entreprises du Congo, FEC, aussi Président du Conseil d'Administration de la GECAMINES, semble ne pas réellement savoir ce qu'il veut. Avec les miniers, il se comporte en un farouche défenseur des intérêts du pays; avec d'autres secteurs dont le tourisme, l'homme refuse, ni d'apprendre, ni de lire. Il se jette corps et âme à défendre les choses dont il ignore la pertinence et la conformité, ni avec la loi, moins encore avec les intérêts du pays. 


C'est le moins que l'on puisse dire au regard de ses affirmations tenues le 31 janvier dernier, lors de la cérémonie d'échanges de vœux où il a fustigé 8 mesures prises par le Gouvernement de la RDC. Une information largement diffusée par le média en ligne Desk Eco d'Actualite.CD


Raison pour laquelle la Délégation Syndicale du Secrétariat Général au Tourisme l'a remis dans ses petits souliers en lui rappelant les rudimentaires en matière du tourisme, tant sur le plan de la redevance sur le fonds de promotion du tourisme, que sur les textes légaux qui régissent ce secteur en RDC.


Dans sa missive du 08 février 2019, numéro 01/DS/SGT/02/2019, la Délégation Syndicale du Secrétariat Général au Tourisme réagit dans ce qu'elle appelle ''Droit de réponse de la Délégation Syndicale aux allégations du Président de la FEC, Albert Yuma, au sujet de la perception irrégulière et incohérente de la redevance du Fonds de Promotion du Tourisme, FPT'' 


Ampliateurs, Président de la République, le Premier Ministre, le Ministre du Tourisme et à Mme le Directeur Général à l'Office National du Tourisme. 


Tous apprennent à travers cette lettre les erreurs de perception du Président Albert Yuma qui devra se démarquer de ses deux casquettes qui le plongent dans une confusion alors qu'il est pressenti Premier Ministre du Président Félix-Antoine Tshisekedi.


Comment saura-t-il mobiliser les fonds, s'il ne peut que se limiter à la redevance minière pour laquelle, il s'est battu dans la révision du Code minier, en oubliant d'autres redevances dont celle en rapport avec le Fonds de Promotion du Tourisme, également encadrée par une Ordonnance du Président de la République.

Va-t-il le comprendre? En effet, oui. Surtout qu'il est connu pour sa soumission à la loi. Cette lettre de la Délégation Syndicale du Secrétariat Général au Tourisme devra le remettre à l'école pour ne plus revenir sur des propos qui frisent l'incivisme. L'incivisme dont il est un farouche combattant dans le secteur minier où il tonne sur les ''petits blancs''. Mais dans le tourisme, Yuma doit apprendre encore.

Ci-dessous la lettre de la Délégation Syndicale du Secrétariat Général au Tourisme au Président de la FEC Albert Yuma.

Nicole Kakese

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.